Les bambous bio antioxydant naturel puissant croissent rapidement et ne nécessitent pas de grands soins d’entretien.

Ils s’épanouissent tout le long de l’année et peuvent être plantés à n’importe quelle saison. Cependant, quelques règles sont à respecter si vous voulez obtenir un bon développement et un meilleur résultat de votre plantation de bambou. Il faut les planter dans un substat approprié, donner plein d’ombrage aux jeunes pousses et veiller à l’invasion des racines.
Les bambous sont des plants qui appartiennent à la famille des graminées. Elles viennent des pays chauds et possèdent des espèces ligneuses. Leurs tailles varient de 0,30 à plus de 25 mètres, les plus petites variétés sont appelées « naines ».

Comment cultiver des bambous

Les bambous aiment le sol humide, bien drainé, neutre et acide. Si le terrain que vous avez choisi correspond à ce critère, vos bambous auront un niveau de fertilité élevé. A cela, vous ajoutez un apport en fumier régulier.

Il est aussi possible de cultiver les bambous en bac à condition qu’ils soient bien arrosé régulièrement. Sachez que les jeunes pousses de bambous doivent être plantées à un endroit ombragé, seuls les adultes supportent le soleil. D’ailleurs, la réussite d’une plantation de bambous réside dans le respect de leur besoin climatique. Les bambous peuvent être plantés à n’importe quelle période de l’année, mais l’idéal reste la période de janvier et juin pour les protéger de l’hiver.

La plantation se fait comme suit : les jeunes plants sont placés dans des conteneurs. Vous devez par la suite les arrosez, les dépotez et les mettre en terre en apportant une fumure de fonds. Réalisez un bourrelet de terre autour de la plante pour faciliter l’arrosage. Vous finissez par un dernier arrosage et vous tassez le sol.

Ériger une barrière anti-rhizomes pour les bambous

Il faut ériger une barrière anti-rhizomes sur 80 cm de profondeur afin de les empêcher à s’étendre. Il en existe quatre variétés. D’abord, il y a la barrière classique en forme de film de polypropylène de 70 cm à enterrer verticalement avec un léger angle de 15°, la partie haute doit être penchée vers l’extérieur.Seul désinconvénient : ce procédé coûte cher.

Ensuite, il y a la barrière improvisée qui coûte beaucoup moins cher tout en étant aussi efficace. Elle est réalisée à partir de récupération de dalles de jardin ou des plaques non décomposées et nécessite une canalisation de gros diamètre. Elle doit être mise en terre comme un pot sans fond.

Puis, il y a la tranchée qui est très simple car elle consiste simplement à surveiller annuellement votre plantation, puis, à dégager 30 cm de tranchée afin d’exposer les racines qui tentent de traverser, cassez ensuite ou coupez la pointe de la racine qui dépasse.

Et enfin, il y a ce qu’on appelle l’espace de service qui est la méthode la plus répandue puisqu’elle ne nécessite aucun terrassement. Il suffit de délimiter l’espace utile pour le développement du bambou et casser par la suite les parties qui dépassent comme vous feriez pour tondre un gazon.

Comment entretenir les bambous

En été, arrosez vos bambous régulièrement pour assurer leur végétation et utilisez une fumure d’entretien au moins une fois par an, en septembre ou en février. En hiver, nettoyez les bambous qui dépassent les 3 mètres et les variétés nains doivent être fauchés au ras du sol. Idéalement, plantez-les en haies ou dans une belle poterie. Les variétés « naines » font d’ailleurs de beaux couvre-sol.

Vous saurez bien vite quand vos bambous ont besoin d’eau car leurs feuilles vont s’enrouler sur elles-mêmes. Par contre, au bout de quelques années, les bosquets s’alimenteront tous seuls.

Sachez également que les bambous doivent être taillés une seule fois par an pendant la période de croissance des chaumes c’est-à-dire à la fin du printemps ou en début d’été.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*