Dans la famille des graminées, seuls les bambous bio antioxydant naturel puissant comprennent des espèces ligneuses.

Sur le grand nombre d’espèces de bambou existantes, quelques unes poussent dans les zones tempérées. La taille du bambou varie de 0,30 m pour les espèces naines, à 25 m pour les plus grandes (voire beaucoup plus dans leur environnement naturel). Les bambous forment très vite des bosquets ; ils sont utilisés pour la légèreté de leur feuillage persistant et pour leurs chaumes (“troncs”) colorés.

Où planter vos bambous?
Le bambou nécessite un sol humide, mais relativement bien drainé. Se plaisant spécialement dans les terrains neutres à tendance acide, le bambou n’est cependant pas hostile aux terrains calcaires. Le sol doit néanmoins avoir un niveau de fertilité important. Sinon un apport régulier de fumier sera le bienvenu.
Au stade juvénile, tous les bambous apprécient les emplacements ombragés, mais par la suite ils se comportent souvent mieux au soleil. C’est pour cette raison que les bambous ont tendance à grandir rapidement, pour aller vers la lumière. En outre, le bambou supporte bien la culture en bac, à condition de bien l’arroser en été.

Quand planter votre bambou?
Théoriquement, le bambou peut se planter à n’importe quelle période de l’année. Toutefois, afin de favoriser la reprise des racines et d’améliorer ses chances de traverser le premier hiver sans dommage, il est préférable de mettre le bambou en terre de janvier à juin.

Comment planter vos bambous?
La mise en place des jeunes plants de bambou cultivés en conteneurs paraît le moyen le plus pratique et le moins onéreux, à moins de disposer de pieds-mère qui pourront être reproduits par divisions des rhizomes.

Respectez les distances de plantation des bambous en massif :
– Bambous nains : 0,40 à 0,60 m
– Petits bambous : 0,80 à 1m
– Bambous moyens : 1,80 à 2,20 m
– Bambous géants : 3 à 4 m

1 – Arrosez les jeunes plants avant de les dépoter, puis de les mettre en terre.
2 – Apportez une fumure de fond avant d’installer la plante.
3 – Réalisez un bourrelet de terre autour de la plante, ce qui permettra à l’eau d’arrosage de bien descendre jusqu’aux racines.
4 – Arrosez de nouveau et tasser le sol.
ATTENTION! Les rhizomes (racines) des bambous ont tendance à s’étendre rapidement. Évitez l’invasion en installant une barrière anti-rhizomes (bois, plastique, métal…) sur 80 cm de profondeur afin de les empêcher de s’étendre.

Comment planter vos bambous en pot ?
La règle d’or de la culture du bambou en pot est le drainage ! Il est essentiel, prévoyez un lit de graviers au fond du contenant. Si vous le cultivez dans des bacs à réserve d’eau, surveillez bien surveiller le niveau de l’eau qui ne doit jamais dépasser le maximum indiqué par la jauge.

Quel pot choisir pour votre bambou ?
Un deuxième point important dans la culture du bambou en pot : le volume du contenant. Pour vous aider, ce tableau ci-après vous indique quelle taille choisir en fonction du bambou :

Hauteur des chaumes Largeur x longueur du pot
2m 0.40m x 0.40m
3m 0.70m x 0.70m
4m 1m x 1m
5m 1.50m x 1.50m
6 à 8m 2m x 2m
8m et + 3m x 6m
Quel substrat choisir pour un bambou en pot ?
Le substrat doit être bien drainé. Composez un mélange de 50% de tourbe blonde, 20% de terre franche, 20% d’écorce de pin compostée et de 10% de sable ou de pouzzolane. Fertilisez avec un engrais organique à forte concentration en azote ou un engrais chimique à libération lente d’azote (10-5-5) sans négliger des apports nutritifs réguliers dans l’eau d’arrosage

Comment entretenir un bambou en pot ?
Engrais : fertilisez au printemps et en automne
Arrosage : il est régulier même en hiver

Choix des variétés de bambous
– Il existe des bambous de grande taille : comme les Phyllostachys aurea ou Phyllostachys nigra.
– Les bambous peuvent aussi s’utiliser comme petite bordure ou en couvre-sol grâce aux espèces traçantes : comme beaucoup de Sasa ou de Pleiobastus qui vont jusqu’à 30/40 cm de hauteur.
– Les bambous se choisissent également par rapport à leur feuillage, leurs chaumes et leur port : les chaumes de Phyllostachys nigra virent au noir, le feuillage de Phyllostachys aurea vire au jaune or…

Entretien du bambou
o En été : des arrosages s’imposent.Les jeunes pousses de bambou ont terminé leur croissance, mais la plante a besoin d’eau pour assurer la végétation des rhizomes et l’accumulation des réserves qui assureront la sortie des pousses l’année suivante.
Une fumure d’entretien est recommandée au moins une fois par an, ou même en deux fois, une en septembre et une en février.
REMARQUE : Le fumier donne de meilleurs résultats que les engrais chimiques.
o En hiver : nettoyez les espèces dépassant 3 m. Trois types de tiges sont coupées, soit à la hache, soit à scie à métaux :
– Celles ayant dépéri au cours de l’année, desséchées du sommet à la base, et dépourvues de feuilles.
– Celles mal constituées, peu esthétiques ou trop rachitiques.
– Celles pouvant être exploitées, âgées de 3 ou 4 ans suffisamment dures.
o En fin d’hiver : vous pouvez faucher les bambous nains au ras du sol, ils en ressortiront plus beaux et plus fournis.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*